5G : bientôt les premiers tests dans 9 villes de France

Un guichet 5G

Avant que la 5G n’arrive en France, il reste quelques étapes à franchir. Ainsi, l’ARCEP a annoncé l’ouverture d’un guichet dédié au fonctionnement de « pilotes 5G« . Ce guichet n’est pas réservé qu’aux opérateurs de téléphonie mais à tous les acteurs des télécoms. Ainsi, cela signifie que l’ARCEP va – avec des autorisations éphémères – permettre la réalisation de tests d’installations 5G. Et sur le terrain !
Néanmoins, il faut préciser qu’en France, les bandes définitives 5G n’ont pas encore été définies. Mais elles sont assez exceptionnelles, au moins en Europe. En effet, ce sont des bandes de 3400-3800 MHz et de 26 GHz. Et c’est donc sur ces fréquences que vont se dérouler les tests. Elles sont d’ailleurs déjà disponibles dans 9 grandes villes de France : Lyon, Bordeaux, Nantes, Lille, Le Havre, Saint-Étienne, Douai, Montpellier et Grenoble. Mais il pourrait y en avoir d’autres, puisque l’ARCEP parle d’une liste non exhaustive.
5G télécoms opérateur 4G

Les enjeux de la 5G

La création de ce guichet 5G est le résultat des trois principaux objectifs de l’ARCEP. Ainsi, le régulateur veut fédérer tous les acteurs, leur permettre d’utiliser ces fréquences pour leurs tests, et récupérer leurs analyses.
L’ARCEP a déclaré : « La 5G est souvent annoncée comme la génération qui saura satisfaire les besoins de connectivité d’une grande variété d’usages, de l’internet grand public, aux communications critiques de l’internet industriel en passant par les communications ambiantes de l’internet des objets généralisé« .
Ainsi, mettre en place ces pilotes 5G va permettre de comprendre et mettre en place une bonne cohabitation entre les acteurs. En effet : « l’ensemble de la chaîne de valeur 5G doit ainsi pouvoir s’approprier en conditions réelles l’ensemble des enjeux de ces futurs réseaux, au-delà du simple cadre de validation technique des équipements de réseau« .

Déploiement

Néanmoins, la mise en place et le développement de la 5G en France dépendent d’une « stratégie nationale ». Celle-ci est actuellement en préparation, et fait l’objet d’une consultation publique du gouvernement. De plus, l’ARCEP va organiser cette année des ateliers de réflexion sur les conditions de déploiement.

Partagez l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email