5G : des tests de vitesses … étourdissants !

Une 5G très attendue

Comme nous vous l’avons déjà annoncé, la 5G est quasiment à nos portes ! En effet, elle va très bientôt être testée dans plusieurs grandes villes de France.
Et à l’occasion du Mobile World Congress, le géant de la technologie mobile Qualcomm a dévoilé les premiers résultats de ses tests de simulation. Une chose est sure : ça va décoiffer !

Des tests prometteurs

En effet, après avoir entendu pendant des mois que la vitesse de la 5G dépassera toutes nos attentes, on s’impatientait un peu. C’est ce à quoi Qualcomm tente de répondre avec ses simulation de 5G, publiés au dernier MWC. Et au lieu de formuler des hypothèses sur la vitesse en gigabit que pourra atteindre la 5G, Qualcomm a fait mieux.
Le géant des télécoms a en effet réalisé des tests en conditions réelles, à Francfort et à San Francisco, selon les emplacements des sites cellulaires déjà existants. Et les attributions de fréquences des deux villes. Ces simulations prennent en compte différents facteurs. Comme le lieu, la demande utilisateur sur le réseau, un large spectre de produits avec différents niveau de LTE et 5G pour différentes vitesses. En effet, c’est nécessaire pour avoir une idée plus précise de ce à quoi s’attendre. De plus, ces simulations vont servir à montrer le type de réseau 5G NR (New Radio) qui pourraient exister l’an prochain. C’est-à-dire les réseaux non-autonomes construits en tandem avec la technologie 4G LTE actuelle. Et non pas les réseaux 5G réellement autonomes qui viendront plus tard.

Francfort

La simulation de Francfort est le réseau le plus simple, basé sur 100 MHz de spectre de 3,5GHz. Et un réseau LTE-gigabit sous-jacent, sur 5 bandes  de spectre LTE. Néanmoins, les résultats sont tout de même stupéfiants.
En effet, la navigation est passée de 56 Mbps pour l’utilisateur 4G normal, à plus de 490 Mbps pour l’utilisateur 5G ! Et avec des taux de réponse environ 7 fois plus rapides pour la navigation ! De plus, les vitesses de téléchargement se sont largement améliorées. En effet, plus de 90% des utilisateurs voyant une vitesse de téléchargement d’au moins 100 Mbps sur la 5G. Contre 8 Mbps sur LTE…

Les test de 5G de Qualcomm à Francfort
Les résultats de la simulation de Francfort pour 10% des utilisateurs

San Francisco

La simulation de San Francisco était encore plus impressionnante. En effet, Qualcomm a modelé un réseau opérant dans un spectre mmWave de 800 MHz à 28 GHz. Et construit sur un réseau gigabit-LTE, sur 4 bandes LTE sous licences en plus des bandes LAA (License Assisted Access).
Les vitesses de navigation sont allées de 71 Mbps pour l’utilisateur 4G lambda jusqu’à 1,4 Gbps pour l’utilisateur 5G (en couverture mmWave). Avec une réponse environ 23 fois plus rapide. Et les vitesses de téléchargement pour  90% des utilisateurs sont allées de presque 10 Mbps à 186 Mbps en 5G. Avec une vitesse moyenne de 442 Mbps. De plus, la qualité de la vidéo s’est drastiquement améliorée dans les deux tests. En effet, l’utilisateur 5G a vu un streaming vidéo de 8K, 120 FPS et une Color en 10-bit.

Un bond en avant magistral

Bien entendu, nous avons un long chemin à faire avant que ces genres de vitesses deviennent une réalité. Et bien malgré les efforts que Qualcomm a mis dans ces simulations, ce ne sont encore que de simples tests. De plus, les fabricants de mobiles et les opérateurs télécoms devront fabriquer des appareils qui pourront profiter de ces vitesses. Ainsi que mettre en place l’infrastructure des réseaux 5G et LTE-gigabit non-autonomes.
Néanmoins, sur les réseaux 5G ne gèrent que la moitié des vitesses que montrent les simulations de Qualcomm … Et bien ce sera un immense bond en avant qui pourrait fondamentalement changer la manière dont nous utilisons nos mobiles.

Partagez l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email