Sécurité : les 7 erreurs que vous faites sûrement

Nous le savons : la cyber-sécurité c’est fastidieux. Néanmoins, l’alternative est pire. Ainsi, voici sept erreurs communes que vous faites sûrement en ligne. Et vous feriez mieux de résoudre ces erreurs maintenant. En effet, ça vaut mieux que d’attendre d’être victime de hacking ou compromis !

1/ Erreur de sécurité classique : utiliser des mots de passe faible

Bien sur, utiliser un mot de passe simple est plus rapide pour se connecter et facile à retenir. Néanmoins, c’est aussi plus facile à pirater. Ainsi, évitez d’utiliser un seul mort court en guise de mot de passe. De plus, n’utilisez pas le même mot de passe pour plusieurs comptes. En effet, si l’un d’entre eux se fait pirater, les hackers auront un accès direct à tous vos autres comptes.
Pour créer des mots de passe robustes, suivez les conseils de la CNIL en cliquant ici !

2/ Ne pas utiliser de gestionnaire de mots de passe

En effet, utiliser un gestionnaire de mot de passe c’est gagnant-gagnant. En effet, il vous rend votre vie en ligne plus facile et vous apporte plus de sécurité. Ainsi, il stocke les mots de passe de vos nombreux comptes et profils en ligne, sur tous vos appareils. Par conséquent, il vous permet de ne plus avoir besoin de les mémoriser et de les rentrer à chaque fois. Vos mots de passe sont cryptés et détenus par votre gestionnaire, que vous protégez ensuite par un mot de passe.
Ainsi, vu que vous n’avez plus à vous souvenir de tous vos mots de passe, vous allez moins être tenté par l’idée dangereuses d’utiliser le même pour chacun de vos comptes. En effet, avec un gestionnaire de mot de passe, vous pouvez en créer des robustes et les rassembler derrière un mot de passe encore plus sécurisé. Néanmoins, vous devrez quand même retenir ce dernier !
Ainsi, vous pouvez utiliser l’excellent LastPass.

3/ Ne pas activer l’authentification à double facteur

Si vous utiliser des mots de passe robustes et un gestionnaire, alors passez à l’étape supérieure et activez l’authentification à double facteur ! En effet, cela ajoute une « couche de sécurité » supplémentaire à vos comptes en ligne. Ainsi, la forme la plus commune est de rentrer votre mot de passe et, deuxième étape, recevoir un code via SMS que vous devez renseigner. Par conséquent, cette deuxième étape signifie qu’un hacker aurait besoin de voler votre téléphone en plus de votre mot de passe pour accéder à votre compte.
On vous dit tout sur l’authentification à double facteur ici !

4/ Faire votre shopping en ligne avec votre carte de crédit

Même si la plupart des cartes de crédit proposent des protections contre les fraudes, mais un système de paiement mobile est plus sûr. De plus, il vous évitera la pénible tâche de devoir remplir une déclaration. Ainsi, des systèmes de paiement via mobile comme Android Pay ou Apple Pay offre une chose appelée tokenization. Ceci crée un numéro de carte de crédit unique et utilisable une fois au lieu d’utiliser votre vrai numéro de carte de crédit. Ainsi, ce dernier reste caché et en sécurité. De plus, Paypal offre aussi ce principe de tokenization, et Apple Pay peut être utilisé sur les Macs.

5/ Cliquer sur les liens et ouvrir les pièces jointes d’emails douteux

Disons que vous recevez un email de votre banque, PayPal, Facebook, impôts ou autre institution sérieuse disant qu’il y a un problème avec votre compte. De plus, l’email précise que vous devez effectuer une action immédiatement. Alors ne cliquez surtout pas sur le lien inscrit mais allez plutôt sur le site officiel en question pour vérifier si c’est vrai. En effet, vous n’avez sûrement aucun problème et l’email que vous avez reçu faisait probablement partie d’une arnaque Phishing.
Par conséquent, découvrez tous les détails sur le Phishing.

6/ Considérer le WiFi public comme s’il était privé

Se connecter au WiFi de Starbucks ou de l’aéroport est généralement sans risque, sauf si vous vous connectez à votre compte en banque ! En effet, le WiFi public n’est absolument pas sécurisé et il est plus facile à pirater que le WiFi chez vous. De plus, les hackers et autres personnes malveillantes trafiquent les réseaux WiFi qui ressemblent à ceux des cafés / publics pour voler vos informations. Ainsi, soyez sûr de vous connecter au bon réseau WiFi et non un faux. De plus, lorsque vous vous y connectez, évitez d’aller voir votre compte en banque !

7/ Ne pas mettre à jour votre OS

Apple, Google et Microsoft mettent régulièrement à jour leur système avec des patchs de sécurité. Ainsi, ces patchs résolvent des vulnérabilité de sécurité connues que les hackers aiment exploiter. Ainsi, l’exemple le plus raison est l’attaque du ransomware WannaCry. En effet, ce virus visait des machines Windows dé passées et non mises à jour. Par conséquent, arrêtez d’ignorer ces notifications « une mise à jour est disponible ». En outre, en gardant vos ordinateurs et smartphones à jour, vous serez une proie beaucoup moins désirable aux yeux des hackers !

Partagez l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email