Applications : découvrez tout ce qu'elles sont autorisées à faire

Vos applications et vous

Vous passez probablement une grande partie de vos journées … dans vos applications. Vous vous tenez informé, restez en contact avec vos amis, jouez à des jeux etc. Mais une fois de temps en temps, ça vaut le coup de faire un audit de ces applications. En effet, vous devez vous assurer qu’elles ne dépassent pas certaines limites. C’est-à-dire qu’elles ne collectent pas plus de data ou qu’elles ne contrôlent pas vos appareils plus qu’elles ne le devraient.
Voici comment prendre le contrôle de ce que vos applications sont autorisées à faire sur Android, iOS, Windows et MacOS.

Choisir les permissions des applications

Les permissions des applications sont les privilèges qu’ont ces dernières. Comme être capable d’accéder à la caméra de votre téléphone. Ou à la liste de contacts de votre ordinateur. Mais choisir laquelle activer ou désactiver n’est pas une science exacte.
En effet, permettre à ces applications de faire telle ou telle action n’est pas une erreur en soi. En général, les développeurs « de confiance » ne demanderont que le minimum pour permettre à l’application de fonctionner. Même si l’objectif n’est pas forcément clair immédiatement.
Par exemple, Facebook Messenger vous demande l’accès à votre microphone. Pas pour vous espionner, mais parce que l’application a une fonction memo-voix.
Cela dit, si vous ne prévoyez pas d’utiliser cette fonctionnalité, autant la désactiver. De même, une application peut demander l’accès à vos contacts pour que vous partagiez plus facilement un lien. Pas nécessairement pour récolter toutes les data de vos contacts. Mais si bloquer cet accès aux contacts ne bloque pas l’application, alors foncez.
Si vous voulez vous plonger dans ces permissions, jetez un oeil aux conditions générales de vos applications. En effet, vous devriez trouver ce qu’elles comptent faire de vos data collectées. Ces conditions sont souvent écrites dans un langage vague, mais elles vous aideront à décider quoi désactiver.
Même si vous ne faites pas changement, c’est toujours une bonne idée de savoir quels privilèges vous octroyez à vos applications. Si vous avez un doute, vérifiez les détails de vos applications ou des sites web que vous utilisez. Si vous avez de la chance (et que les développeurs ont fait leur travail), vous trouverez la liste des permissions requises et leurs utilisations.
Encore, cela peut vous aider à choisir quoi désactiver. Si désactiver certaines permissions provoque des bugs ou ralentit vos applications, vous pouvez toujours réactiver ces permissions. Voici comment faire.

Les permissions des applications Android

Les applications Android sont aussi diverses que variées, selon la marque de votre téléphone. Donc nos conseils ne seront peut-être pas exactement adaptés à votre appareil. Néanmoins, vous devriez trouver un « chemin » similaire pour votre mobile.
Ouvrez l’application Paramètres et allez dans le menu Applications & notifications. Puis cliquez sur l’application que vous souhaitez vérifier. Tapez sur Permissions pour voir ce à quoi peut accéder cette application. Par exemple, une app de messagerie peut avoir accès à vos SMS. Pour désactiver une permission, tapez dessus. Si celle-ci est particulièrement importante pour l’application, vous devrez peut-être cliquer sur une case de confirmation.
De plus, vous pouvez vous rendre dans Permissions des applications sur l’écran Applications & notifications. Ici vous pourrez naviguer par permission. Et désactiver celles que vous n’aimez pas. Et comme précédemment, vous serez averti si vous désactivez une permission qui est nécessaire au bon fonctionnement d’une application.
Vous remarquez qu’une application se comporte bizarrement après avoir désactiver une certaine permission ? Ou qu’une application ne fonctionne carrément plus ? Alors vous devrez choisir entre approuver telle permission ou continuer à vivre avec cette fonctionnalité particulière !
Android applications permissions

Les permissions des applications iOS

Comme pour Android, les applications iOS requièrent des permissions quand elles en ont besoin. Même si vous verrez généralement tout un éventail de demandes. Dont une pour activer les notifications lorsque vous installez une nouvelle app. Vous pouvez révoquer ces permissions à tout moment.
Depuis les Paramètres d’applications, cliquez sur Confidentialité pour voir toutes les permissions disponibles sur votre téléphone. Sélectionnez n’importe quelle permission pour voir quelles applications en profitent. Et pour désactiver, si nécessaire, ces permissions.
Les choix exacts varient selon la permission. En effet, pour les données de localisation par exemple, vous pouvez l’octroyer à n’importe quelle application, à tout moment. Ou juste quand l’app est ouverte. tandis qu’avec l’application Santé, vous pouvez donner accès à un certain nombre de data. Comme vos heures de sommeil par exemple. Mais vous pouvez choisir de ne pas révéler le nombre de vos pas.
Scrollez vers l’écran Paramètres après le menu Confidentialité pour trouver les accès individuels aux applications. Cliquez sur n’importe quelle application pour accéder aux mêmes permissions que précédemment, plus quelques extra. Comme l’accès aux notifications. Et les permissions d’utilisation des data cellulaires ou du WiFi. Encore une fois, un simple clic ou désactivation est assez pour autoriser ou non une permission.
iOS applications permissions

Les permissions des applications Windows

À mesure que Windows 10 a évolué au fil du temps, sa gestion des applications devient de plus en plus « smartphone-friendly ». Et cela inclue la façon dont sont gérées les permissions des applications. Cliquez sur le rouage sur le Menu de Démarrage pour ouvrir les Paramètres. Puis sélectionnez Confidentialité pour voir ce que vos applications sont autorisées à faire.
Les options sont classées par permission et non pas par application. Donc cliquez sur l’une d’elle sur le cté gauche pour voir les applications qui en ont accès. Par exemple Localisation, Camera, Images etc. Chaque écran a l’air légèrement différent. Mais si vous scrollez vers le bas vous verrez une liste des applications associées avec cette permission. Vous pouvez autoriser ou révoquer la permission avec un clic.
De plus, vous pouvez complètement désactiver les accès des applications. Par exemple, vous pouvez décider qu’aucune application n’ait accès à votre caméra. Néanmoins, notez que ces écrans concernent seulement les applications installées depuis le Windows Store et quelques applications regroupées. Comme Mail et Cortana.
Pour des applications qui ont accès à toutes les ressources de votre appareil, comme Photoshop, il n’existe pas de moyen simple de contrôler ces permissions. Ces applications ont toujours des options possibles dans leurs cases de préférences respectives. Mais sinon, vous devrez désinstaller complètement celle qui ne vous rend pas heureux.

Les permissions des applications MacOS

La gestion des applications MacOS est simple et directe, grâce à un écran qui ressemble à celui d’iOS. Ainsi, ouvrez le menu Apple, sélectionnez Préférences Système. Puis cliquez sur Sécurité et Confidentialité, et ouvrez le menu Confidentialité.
Ici vous pourrez voir toutes les catégories de permission, de la localisation aux analyses des applications. Cliquez sur n’importe quelle entrée sur le coté gauche pour voir quelle application a requis et obtenu la permission. Les écrans semblent légèrement différents selon la permission que vous regardez.
Pour effectuer des changements sur ce permissions, cliquez sur l’icône du verrou en bas à gauche. Puis entrez votre identifiant macOS et votre mot de passe pour confirmer que vous avez l’autorité nécessaire pour modifier ces paramètres. Ensuite vous pouvez décocher n’importe quelle case de n’importe quelle permission que vous n’approuvez pas. Notez que ces changements ne seront pas appliqués aux applications déjà ouvertes jusqu’à ce qu’elles soient rechargées.
Les applications de bureau sont évidemment plus complexes que leurs sosies mobiles. Donc vous pourrez trouver plus d’options de permission et de confidentialité en fouillant dans les programmes eux-même. La plupart ont des panneaux de préférences disponibles.
Et voilà ! Rappelez-vous seulement que même si vous configurez les permissions de vos applications, la formulation peut toujours être vague sur les objectifs finaux de ces applications. Le moyen le plus sûr d’empêcher une application douteuse d’accéder à vos data est de ne pas la télécharger du tout.

Partagez l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email