Cybersécurité : 4 conseils pour éviter le prochain Petya

La cybersécurité de votre entreprise est capitale

En effet, vous ne devez pas négliger la cybersécurité de votre structure. En effet, des attaques de ransomware peuvent avoir des conséquences désastreuses. Ainsi, on se souvient encore très bien de la récente attaque WannaCry, qui a touché plus de 250 000 appareils à travers 150 pays.
Surtout que les attaques de ransomware sont particulièrement dévastatrices, puisque le malware verrouille toutes les data présentes sur l’appareil infecté. Puis une demande de rançon apparaît sur l’écran demandant une certaine somme d’argent en échange de ces données.
Ainsi, selon une récente étude de Guidance Software, les attaques de ransomware n’ont pas diminué depuis 2016. En effet, elles ne sont pas prêtes de s’arrêter, et vous feriez bien d’augmenter votre cybersécurité. Par conséquent, ces 4 conseils vous aideront à être prêt pour la prochaine cyberattaque.

Optimisez votre cybersécurité en 4 étapes

1/ N’oubliez pas que votre cybersécurité se joue aussi sur les réseaux sociaux

La meilleure des défenses en ce qui concerne la cybersécurité est de bien se préparer. Ainsi, cette préparation commence dès vos comptes sociaux. En effet, soyez sûr que vos profils sont privés et seulement partagés avec des personnes que vous connaissez.
De plus, ne partagez pas trop d’informations ou de détails, particulièrement dans votre biographie. En effet, il est facile pour les hackers et personnes malveillantes en général d’obtenir tout un ta d’informations. Ainsi adresses, numéros de téléphone, dates de naissances etc. sont souvent disponibles sur Facebook, LinkedIn ou Twitter.

2/ Prenez des précautions avec vos emails

En effet, les spécialistes en cybersécurité reportent que 46% des attaques de ransomware sont causées par des emails ou des arnaques de type Phishing. Parce que les hackers savent de mieux en mieux masquer leurs intentions et rédiger des emails convaincants ! D’ailleurs, cliquez ici pour « vivre » une attaque de phishing.
Ainsi, n’ouvrez pas d’email provenant d’expéditeur inconnu, ou scannez-les avec un anti-malware. Et Gmail s’est déjà doté d’un outil similaire, qui vous préviendra en cas de mail suspicieux.
Néanmoins, même si l’email a l’air légitime, restez prudent. Ainsi, la manœuvre la plus sûre est de ne cliquer sur aucun lien que contient l’email douteux. De plus, même si le message vient d’une banque ou d’un service auquel vous avez souscrit, soyez sûr de bien vérifier l’adresse.
Ainsi, une adresse email sûre a le nom de l’entreprise après l’arobase @. Par conséquent, les mails provenant de comptes gratuits comme Gmail, MSN ou Yahoo sont probablement ceux d’arnaqueurs.
De plus, soyez vigilant si l’email vous demande de :

  • réinitialiser votre identifiant ou votre mot de passe
  • fournir à l’expéditeur des informations confidentielles
  • d’ouvrir une nouvelle fenêtre et d’aller directement sur le site pour faire des changements

3/ Faites attention à vos mots de passe

Oui, les mots de passe sont une véritable corvée. Néanmoins, ils représentent la porte d’entrée principale des hackers. Ainsi, rendez-les assez complexes pour assurer votre cybersécurité et protéger vos data. En outre, vous pouvez les changer entièrement tous les deux mois. En effet, cela laissera les personnes malveillantes de coté et vos data en sécurité.
Découvrez tous nos conseils sur les mots de passe !

4/ Faites vos mises à jour Windows

En effet, Petya comme WannaCry ont tous deux utilisés des vulnérabilités présentes dans les ordinateurs n’ayant pas mis à jour leur système Windows. Ainsi, de nouvelles mises à jour sont régulièrement publiées afin de combler d’éventuelles failles de cybersécurité. Par conséquent, vous devez vous assurer que votre ordinateur est mis à jour aussi vite que possible.
Avec Windows 10, les mises à jour s’installeront automatiquement, mais d’anciennes versions devront être activées manuellement.
Et pour avoir une cybersécurité optimale, cliquez ici !
Cybersécurité 4 conseils entreprise Expert-Com

Partagez l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email