Cybersécurité : en France une brèche de données coûte 9 millions €

La cybersécurité se calcule

Une étude de Ponemon pour IBM vient d’être publiée, concernant la cybersécurité, et notamment le coût des brèches de données. Et celui-ci a bien augmenté depuis un an sur notre territoire !
En effet, il y a un an, une brèche de cybersécurité – en France – coûtait 3 millions d’euros (3,5 millions de dollars) à l’entreprise qui la subissait. Et aujourd’hui, ce montant atteint 3,5 millions d’euros (4 millions de dollars) ! Ainsi, nous nous plaçons juste derrière l’Allemagne (4,67 millions de dollars), le Canada (4,74 millions de dollars), le Mexique (5,31 millions de dollars) et les États-Unis (7,91 millions de dollars).

Les brèches de données en France

Ainsi, le coût d’une fuite de données dans l’Hexagone a augmenté de 35% sur seulement 12 mois. Tandis qu’à l’échelle mondiale, il n’a augmenté que de 6,6% !
Mais si on compare cette augmentation avec le coût d’un vol / perte de data, la progression est moins forte. Enfin, elle est quand même de 16% (145€) alors que la moyenne mondiale est de 126€. Ainsi, ça pourrait expliquer la véritable explosion du coût d’une brèche de données en France. De plus, il s’explique également pour la nette augmentation des data déclarées perdues ou volées. En effet, ce nombre est passé de 23 870 à 25 336.

Les raisons

Le plus souvent, les brèches de données ont lieu pendant une cyberattaque (à 48%). Le facteur humain compte lui pour 27% des situations. De plus, les systèmes informatiques pèsent pour 25% des brèches de données. Ces chiffres, comme dit plus haut, valent pour la majorité des cas. Mais pas en France.
Chez nous, ce sont 55% des brèches qui sont dues à des cyberattaques, et 19% à des erreurs humaines. Quant aux défaillances techniques, elles sont responsables à 26%. Donc c’est la cyberattaque qui est le plus destructrice, et chère. En effet, elle représente un coût de 182€ (143€ l’année dernière). Quant à l’erreur humaine, elle coûte 160€ (102€ l’année dernière).

Réduire les coûts

Afin de limiter la casse, plusieurs solutions sont envisageables. Tout d’abord, créer une équipe pour répondre aux incidents. Puis utiliser le chiffrement et sensibiliser les collaborateurs au sein des entreprises. Cela devrait réduire sensiblement l’impact financier des brèches de cybersécurité. Une politique BYOD renforcée pourrait également résoudre des problèmes de cybersécurité en entreprise.
 

Partagez l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email