Facebook : un bug a rendu 14 millions de posts publics

Un scandale de plus pour Facebook

Facebook s’est retrouvé une nouvelle fois au centre d’un scandale concernant la vie privée de ses utilisateurs. Et cette fois, ça concernait leurs paramètres de confidentialité. En effet, un bug a rendu les posts de plus de 14 millions d’utilisateurs publics par inadvertance.
Apparemment, ce bug aurait eu lieu lorsque Facebook testait une nouvelle fonctionnalité. Il a été découvert le 18 mai, et Facebook aurait trouvé une solution le 22 mai. Ainsi, si certains de vos posts ont été touchés par ce bug, Facebook déclare que tout devrait être rentré dans l’ordre aujourd’hui.

Paramètres de confidentialité

Typiquement, si vous partagez quelque chose sur Facebook, les paramètres de sécurité réglés pour ce post le seront par défaut pour les prochains. Ainsi, par exemple, vous partagez une photo et réglez les paramètres pour ne la montrer qu’à vos amis. Donc la prochaine fois que vous posterez quelque chose, Facebook pensera que vous souhaiter partager ça avec la même audience. Ceux qui ont été affectés par le bug ont eu leurs paramètres par défaut changés pour « public ».
Ainsi, cela pourrait être potentiellement dangereux si vous avez partagé des informations sensibles. Comme une adresse, un numéro de téléphone, en pensant que seuls vos amis pourraient le voir. De même, Facebook vous permet aussi d’exclure des amis en particulier, par exemple votre ex-partenaire, de voir vos posts. Donc si ce glitch vous a affecté, ces personnes pourraient bien avoir vu vos posts.
Facebook : gros bug sur les posts !
Ainsi, depuis le 22 mai, les utilisateurs affectés verront un message de Facebook les encourageant à examiner leurs posts.  Ainsi qu’un lien vers une liste de ce qu’ils ont partagé durant le bug. Facebook a déclaré que les utilisateurs pouvaient modifier manuellement les options de partage de leurs posts durant le bug. Donc si vous avez vu un post mis en public par inadvertance, vous pouvez modifier l’audience.
Cet incident est un bon rappel, celui de vérifier qui peut voir vos posts sur Facebook. Pour cela, rendez-vous dans Paramètres, puis Confidentialité. En-dessous de Votre activité, la première option est Qui peut voir vos futurs posts ? Ici, vous pouvez limiter ceux qui peuvent voir votre prochain statut, ou votre photo d’un petit chat trop mignon.

Un bug géré à temps ?

Facebook a confié à TechCrunch que le bug est apparu pendant qu’ils testaient une nouvelle option « articles en vedette » sur votre profil. Qui vous permettrait de mettre en avant vos photos et autres contenus. Ces « infos à la une » sont donc publiques. Néanmoins, Facebook l’a malheureusement appliqué à tous les posts des utilisateurs. Tandis que l’entreprise semble avoir rapidement géré le bug, cela impacte directement la sécurité du contenu que les utilisateurs partagent avec Facebook.
« Nous avons récemment découvert qu’un bug suggérait automatiquement de poster publiquement lorsque quelqu’un créait ses posts Facebook. Nous avons corrigé le problème et nous commençons aujourd’hui à prévenir les utilisateurs en leur demandant d’examiner les posts qu’ils ont créé durant cette période. » a déclaré Erin Egan, CPO de Facebook. « Pour être claire, ce bug n’a pas impacté tout ce que les utilisateurs ont déjà posté. Et ils pouvaient toujours choisir leur audience comme ils l’ont toujours fait. Nous nous excusons pour cette erreur ».

Bugs en séries chez Facebook

Ce bug arrive après de nombreux soucis de confidentialité que subit Facebook. De plus, des inquiétudes ont également été soulevées concernant leur partage de data avec plusieurs prestataires. Dont notamment plusieurs entreprises chinoises.
En outre, Facebook fait face à un sévère contrecoup depuis des mois de ses utilisateurs, juristes, journalistes et associations pour la défense de la vie privée, suite au scandale de Cambridge Analytica.
Et ce n’est pas le seul problème de sécurité que Facebook a du affronter récemment. En effet, en avril, des chercheurs de Princeton ont découvert comment la fonctionnalité « Vous connecter avec Facebook » pouvait être exploitée pour collecter des informations. Que les utilisateurs n’avaient même pas idée de produire.
Facebook compte sur ses 2 milliards d’utilisateurs actifs mensuels pour partager des photos, vidéos, statuts et autres contenus, tous les jours. En effet, sans leurs contributions, l’entreprise n’a pas de moyen d’inciter les gens à scroller et passer du temps sur leur plateforme. Si les utilisateurs ne peuvent garantir non seulement de ce qu’il arrive à leurs données, mais aussi de qui peut voir leurs posts … C’est possible qu’ils soient plus réticents à contribuer.
Ce dernier lapsus semble bien plus palpable que le scandale de Cambridge Analytica. Et d’autres auquel Facebook a récemment fait face. En effet, le ciblage psycho-graphique est une affaire nébuleuse. Mais tout le monde sait comment ça fait quand on partage quelque chose par inadvertance avec les mauvaises personnes.

Partagez l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email