Gmail : plus de 100 millions de spams bloqués grâce à l’AI

Posté le Technologie
Gmail, les spams et Tensor Flow (image de PixLoger sur Pixabay https://pixabay.com/fr/mail-lettre-courriel-sms-720214/)

Gmail et les spams

Vous en avez assez de recevoir des spams ? Google aussi ! C’est pourquoi le géant du web se sert actuellement de son outil de Machine Learning  TensorFlow, pour créer des filtres additionnels anti-spams pour les utilisateurs de Gmail. Avec ces nouveaux filtres mis en place le mois dernier, Google déclare que sa messagerie bloque actuellement plus de 100 millions de spams par jour.

Bien sur, dans le contexte actuel de plus d’un milliard d’utilisateurs de Gmail, ce n’est pas une augmentation extraordinaire. En effet, cela correspond à un spam bloqué pour 10 utilisateurs. Néanmoins, Google affirme que Gmail bloque déjà 99,9% des courriers indésirables. Donc travailler sur ce 0,1% est assez compliqué.

TensorFlow

Gmail utilise l’AI en plus des filtres de base depuis des années. Mais tandis que les filtres peuvent bloquer les spams les plus « évidents », la Machine Learning cherche d’autres schémas qui peuvent suggérer qu’un email ne doit pas être de confiance.

Les algorithmes ainsi formés manipulent un grand nombre de métriques. Du formatage de l’email à l’heure de son envoi dans la journée. TensorFlow facilite la gestion de ces data à grande échelle. De plus, son aspect open-source permet d’intégrer rapidement le nouvelles recherches de la communauté.

TensorFlow a été lancé en 2015, et est devenu une partie capital dans la branche AI de Google. C’est un cadre d’apprentissage de Machine Learning gratuit. Il permet aux développeurs de créer des outils AI pour une très grande variété de tâches. Ses fans louent sa flexibilité, sa capacité à évoluer et bien sur, sa facilité à travailler avec les autres services AI de Google. Ce qui encourage les utilisateurs à acheter de la puissance de calcul chez Google. Ainsi que des algorithmes de langage et de vision disponibles dans le commerce.

De plus, l’intégration de TensorFlow dans Gmail va permettre de mieux personnaliser les filtres anti-spams. Ce processus est en place depuis des années. En effet, Gmail recherche certains signes des utilisateurs sur ce qu’ils considèrent être un spam. Mais TensorFlow transforme ces signaux en meilleurs résultats.

Il n’existe aucune définition précise de ce qu’est un spam. Mais l’AI peut vous aider à trouver votre propre définition.

Partagez cet article !