Google a 20 ans : retour sur une révolution #1

La révolution Google

Aucune entreprise technologique ne peut se vanter d’avoir créé internet tel qu’on le connaît. Aucune, sauf Google. À l’origine, c’était un simple nouveau moteur de recherche. Maintenant, la structure gère huit produits dont chacun a plus d’un milliard d’utilisateurs.
Le plupart d’entre eux utilise le logiciel de Google pour faire des recherches. Ou pour communiquer, travailler, consommer des médias… En gros, pour profiter de l’immense étendue d’Internet en 2018.
Alphabet, la Holding donc Google est maintenant une filiale, est entrain de rejoindre Apple et Amazon sur le marché des entreprises valorisées à 1 milliard de dollars. Comment le moteur de recherche est-il arrivé au sommet de diverses industries (cartographie, voitures autonomes etc.) ?
Voici un résumé non-exhaustif des moments cruciaux de Google ces 20 dernières années.

Août 1996

Connu au départ sous le nom de BackRub, Google a démarré en tant que projet de recherche de Larry Page. Il était alors étudiant en sciences informatiques à Stanford en 1995. Puis, il a rencontré un camarade du même cursus, Sergey Brin. Ainsi, les deux étaient toujours en contact lorsque Page commença à s’intéresser au comportement des liens du World Wide Web. Ce dernier conçu un système de crawl d’internet afin de déterminer quelles pages étaient reliées entre elles. Ainsi, cela pourrait conduire à la création d’un nouveau type de moteur de recherche.
Grâce à l’expertise en mathématiques de Brin, le duo créa l’algorithme PageRank. Celui-ci classait les résultats de recherche selon leur comportement de lien. Ainsi, ces deux technologies combinées ont formé le moteur de recherche le plus puissant de l’époque. Et a été lancé sur le réseau privé de Stanford en août 1996.

4 Septembre 1998

Le nombre de liens entre les pages était gigantesque. Et leur moteur de recherche ne ferait que devenir de plus en plus utile à mesure que le web grandirait. Ainsi, Page et Brin renommèrent leur entreprise d’après le terme mathématique googol : un Un suivi par cent Zéros. Ils déménagèrent dans le garage de Susan Wojcicki. Celle-ci deviendrait le CEO de YouTube à Menlo Park. Ils intégrèrent donc la société en tant que Google. Avec un investissement de 100 000$ du fondateur de Sun Microsystem, Andy Bechtolsheim.

Août 2001

Cette année-là, Page et Brun recrutèrent Eric Schmidt pour diriger Google. Même si l’entreprise n’avait que quelques années, elle grandissait rapidement. Et avait besoin d’une direction. Ou plutôt d’une « surveillance d’un adulte » comme Brin le déclara. Schmidt avait déjà une expérience en ingénierie et avait travaillé en tant que CTO de Sun, puis CEO de Nortel avant d’arriver chez Google.
Il rejoignit le conseil de direction en tant que président en mars 2001. Puis devint le CEO en août. Ils resta à ce poste pendant 10 ans. Il fut le témoin de l’entrée en bourse de l’entreprise en 2004, de l’acquisition de YouTube et de la création de Google Doc et Gmail. Puis en 2011, il devint président exécutif, et Page devint CEO. Ce à quoi Schmidt tweeta « la surveillance d’un adulte au quotidien n’est plus requise » !

Été 2002

Le début des années 2000 sera une période décisive pour Google. En effet, bien avant que Google devienne un verbe, Yahoo était le premier moteur de recherche. Mais Google devint de plus en plus populaire, au point de devenir le moteur de recherche de Yahoo en 2000 ! Ainsi, à l’été 2002, ce dernier a voulu acquérir Google pour 3 milliards de dollars. Mais l’entreprise a décliné la proposition, statuant qu’elle valait au moins 5 milliards de dollars.
Plus tard cette année, Google lança Google News. Ce service d’agrégation de contenus changerait à tout jamais la publication et la diffusion des médias digitaux sur le web. Aujourd’hui, Google et Alphabet valent 840 milliards de dollars à la Bourse. Tandis que Yahoo a été vendu à Verizon en 2017 pour – ironiquement – un peu moins que 5 milliards de dollars !

Juin 2003

Afin de contenir toutes ses équipes, l’entreprise loua un complexe de buildings au 1600 Amphitheatre Parkway. Celui-ci serait ensuite connu comme l’Amphitheatre Technology Center, détenu par Seilicon Graphics à Mountain View. Depuis, on l’appelle Googleplex. C’est le campus le plus grand de l’entreprise, suite à l’acquisition de nombreux autres immeubles.

1er Avril 2004

En 2001, Paul Buchheit était employé chez Google. Et il commença à travaillé sur un produit d’emailing. Celui-ci était conçu pour répondre aux besoins de stockage des communications internes de l’entreprise. Buchheit avait déjà travaillé sur de l’mailing en ligne dans les années 1990. Puis il décida de créé un service plus rapide et mieux conçu, en utilisant Ajax.
Ainsi, le 1er avril 2004 démarra Gmail. Avec 1Go de capacité de stockage, et des capacités de recherche avancées, il minimisait les limitations imposées par les messageries de l’époque. Lesquelles n’offraient que quelques Mo de stockage.
À cause de la date de lancement, beaucoup pensèrent que c’était une farce du 1er avril. Mais non !

19 août 2004

Après le premier investissement de Bechtolsheim, Google a survécu grâce à une série d’autres investissements. Dont notamment une de Jeff Bezos. Ces investissements ont précédés un financement plus formel de 25 millions de dollars en 1999, de sociétés comme Kleiner Perkins et Séquoia Capital. La publicité web générant d’énormes profits, l’entreprise est entrée en bourse cinq ans plus tard. À l’époque, le prix de l’action était de 85$.

8 Février 2005

« Les cartes peuvent être utiles et fun » déclara Google lors de l’introduction de Maps en 2005. Ce service offrait des directions étape-par-étape ainsi que des cartes zoomables. De plus, ces cartes indiquaient aussi des entreprises comme des hôtels. Il faudra attendre 2009 pour que Google ne crée un service de navigation GPS pour Maps sur Smartphone. Ce qui n’a pas été très « fun » pour ses concurrents comme TomTom…

27 janvier 2006

Google offrait un version de son site en langue chinoise pour ses utilisateurs chinois depuis septembre 2000. Mais ce service, localisé en Californie, était sujets à de nombreux blocages et ralentissements. Ainsi en 2006 fut lancée une filiale de l’entreprise en Chine. Celle-ci devait rivaliser efficacement contre Baidu. Les résultats ont largement été censurés.

9 octobre 2006

Après avoir gagné face à Microsoft, Viacom ou Yahoo, Google a acheté YouTube pour 1,65 milliards de dollars. Cet achat fut bénéfique pour les deux parties. En effet, Google gagna la guerre de la publicité en ligne. Et Youtube – qui avait un an à l’époque – eu accès aux larges ressources du géant du web. Néanmoins, les deux entités ne partagent pas le même bureau. Ainsi, tandis que Google se situe à Mountain View, YouTube est resté à San Bruno.
Cette acquisition fut une des plus déterminantes pour Google. Parce que YouTube est devenue une véritable pierre angulaire de la culture en ligne. Ce dernier a créé une industrie toute entière, et a vu décoller un nombre incalculable de carrières.

14 avril 2007

Google s’est imposé en géant de la publicité en ligne avec le lancement d’AdWords. C’est un système d’enchères automatisé et numérique. Il permettaient aux annonceurs d’enchérir instantanément sur les meilleurs endroits de la page des résultats de recherche. Et ce, chaque fois qu’un utilisateur tapait des mots clés dans la barre de recherche.
En 2007, l’entreprise avait déjà lancé AdSense. Ce service permettait au propriétaire d’un site web de placer du contenu publicitaire contextualisé et ciblé. Cette année-là donc, Google a conforté sa position dominante dans l’industrie publicitaire avec l’acquisition de DoubleClick pour 3,1 milliards de dollars. À l’époque, c’était son acquisition la plus chère. Après Motorola Mobility pour 12,5 milliards de dollars quatre ans plus tard. Avec DoubleClick, spécialisé dans le display et gérant ses propres échanges, Google a encore plus étendu son empire publicitaire sur le web.

2 septembre 2008

Google embaucha plusieurs développeurs de Mozilla Firefox. Et ensemble ils créèrent Chrome pour Windows. C’était toujours une version beta, mais avec des onglets en sandbox pour un recherche plus rapide et stable. D’ailleurs, Google a créé une bande dessinée de 40 pages, expliquant comment fonctionnait Chrome. Au fil du temps, le navigateur de recherche est devenu plus populaire que Firefox et Internet Explorer réunis ! Et 10 ans après, Chrome est le navigateur de recherche le plus utilisé. Avec 60% de parts de marché des utilisations mondiales.

23 septembre 2008

Après avoir discrètement Android pour 50 millions de dollars en 2005 – qui deviendrait le mobile le plus célèbre du monde – Google a sorti le GA T-Mobile / HTC Dream. Le premier téléphone Android. Lancé en le 22 octobre pour 179$, ce modèle a posé les bases des futurs appareils. Logiciel ouvert, intégration des services Google et des fonctionnalités de notifications performantes.

5 janvier 2010

Les premiers temps d’Android ont été marqués par tout un tas d’expériences. Des entreprises comme Droid de Motorola, les premiers Galaxy de Samsung, et l’Evo de HTC exploitaient le même logiciel qu’Android. Mais le design de Google était souvent enterré sous des couches confuses et des matériels peu soignés.
Puis vint le Nexus One. Construit par HTC mais désigné par Google. Il était destiné à être un exemple de ce qu’un Android devrait être.
Bien que le design du Nexus a depuis décliné, cet esprit vit toujours sur les mobiles Pixel. Lesquels ont témoigné de la position dominante de Google dans le monde du mobile.

22 mars 2010

Au début de 2010, Google a découvert une attaque de type Phishing en Chine sur l’une de ses infrastructures. Cette cyberattaque ciblait l’extraction des adresses emails et les informations personnelles d’activistes chinois pour les droits civiques.
Cette attaque a forcé Google à modifier la manière dont il opérait en Chine. Même en sachant que ce serait un coup risqué. Ainsi, Google.cn redirige maintenant sur Google.com.hk, un moteur de recherche non censuré basé à Hong-Kong. Peu de temps après, Beijing a banni Google de Chine.

13 août 2010

Oracle a lancé ce qui allait devenir un procès de plus de 8 ans contre Android, et toujours en suspens. Et ses conséquences pourraient être désastreuses pour tous les développeurs si le géant du web perdait.
L’affaire traite des API Java et si oui ou non Google a violé l’IP d’Oracle en le reproduisant au sein d’Android. Ainsi, sans la possibilité de refaire librement des API, les développeurs de logiciels et de matériel ne soient étouffés.
Google a déjà gagné le cas deux fois… Mais chaque fois la décision finale a été en faveur d’Oracle. Aujourd’hui, ce dernier se positionne en tant que vainqueur tandis que Google tente de faire appel devant la Cour Suprême.

Octobre 2010

En 2010, un produit différent des autres est apparu : une flotte de sept Toyota Prius. Ces voitures hybrides ont été équipées de capteurs et remplies d’intelligence artificielle. Elles font partie du premier essaie de l’entreprise dans la création de voitures autonomes. Et cet essai se transformerait en business à lui tout seul : Waymo.

Partagez l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email