La 5G en 2019 ? Ça se pourrait bien !

Qualcomm, confiant pour la 5G

Qualcomm, un des leaders américains des télécommunications l’a annoncé « we are ready » ! En effet, pour eux, toutes les conditions sont bonnes pour commencer la transition vers la 5G. De plus, Qualcomm a annoncé que leur composant X50 était prêt à être utilisé pour la 5G NR (New Radio).

Snapdragon X50 5G modem chip (left); 28GHz mmWave antenna module 5G
A gauche : la puce de modem Snapdragon X50 5G et à droite le module d’antenne 28GHz mmWave

Ainsi, le directeur de Qualcomm France a déclaré « l’accélération a lieu, l’écosystème est en place, toutes les conditions sont là ». Et c’est d’autant plus une bonne nouvelle que la demande en bande passante ne fait que s’accroitre. En effet, tous les acteurs du marché se sont réunis afin que l’arrivée de la 5G se fasse le plus rapidement possible. Par conséquent, d’ici la fin décembre, la 3GPP (association de standardisation des technologies mobiles) va publier la Release 15. C’est la publication des tous premiers prérequis technologiques consacrés à la 5G NR. Et cela va également confirmer l’utilisation des bandes de fréquences 6GHz.

De fortes attentes

De plus, le directeur déclare « nous tablons désormais sur un potentiel de lancement commercial pour la première moitié de 2019 avec les premiers smartphones équipés de modems 5G« .
En effet, comme dit plus haut, il y a une réelle demande de data sous cette accélération. Ainsi, il ajoute que « le trafic data sera multiplié par 250 d’ici 2022 ». Et « on a besoin de connexions mobiles qui offrent au minimum du gigabit par seconde » ajoute le directeur senior business développement.
Néanmoins, vous n’avez pas besoin d’attendre la 5G pour accéder à ce seuil. En effet, avec le recyclage et l’agrégation des fréquences, la 4G s’y positionne déjà. Et la 5G pourra aller bien plus loin !

L’importance de la 4G

Aussi, il faut bien comprendre que la 5G n’est pas destinée à remplacer la 4G. En effet, la 5G va compléter la 4G; une première au niveau des technologies radio. Ainsi, la 5G va proposer d’autres débits : c’est la « dual connectivity« , qui va dépasser les 2 Gb/s. Donc plus on va déployer la 4G, meilleure sera la 5G !
Ainsi selon Qualcomm, ce sont 38 opérateurs de 23 pays différents – notamment la France – qui vont proposer de la 4G à un débit théorique de 1 Gb/s. En effet, les opérateurs ont bien compris que l’évolution de la 4G était une partie essentielle du déploiement de la 5G.

Du coté fabricants

Le rythme s’accélère, et pas que du coté constructeurs de smartphones. En effet, Qualcomm compte bien sur l’arrivée des Windows 10 sous ARM / Snapdragon. Ainsi, ces futurs appareils seront connectés en permanences et viendront en complémentarité des mobiles. Et la connexion en 4G (et/ou 5G) grâce à une eSIM sera la nouvelle norme, pour remplacer à terme les connexions WiFi, à domicile et en extérieur.

Du coté opérateurs

Il est obligatoire de revoir le réseau télécoms ainsi que sa virtualisation. En effet, ce sera comme ça bien plus simple d’opérer de façon simple, et en amont. Donc il est nécessaire de collecter la fibre entre les antennes, vers le coeur du réseau. Même si tout cela a un coût, ce sera plus tard des économies de faites pour les opérateurs de télécoms. De plus, la virtualisation raccourci le temps de mise en marché d’applications / services à forte valeur ajoutée. Donc monétisables et différenciants.
De plus, la disposition de fréquences est également un sujet à prendre compte. En effet chez nous, elle devra s’effectuer au plus vite. Surtout qu’à part les restes de Wi-Max il n’y a pas grand chose ! Ainsi, la bande des 3,5 GHz devrait se libérer pour la fin de l’année prochaine selon l’Arche, sous forme d’enchères. Et celle des 28 GHz est encore à l’étude.
Qualcomm, avec son modem X50, consolide sa position de leader sur le marché, malgré son conflit actuel avec Apple. Néanmoins, le X50 est très prometteur : gravure en 10nm, débit théorique de 1,2 GHz, intégration de 16 antennes, donc une couverture à 360°. Ainsi, il permettra de réceptionner le signal sous n’importe quelle utilisation. Et bien sur, le X50 comprend toutes les fréquences utilisées pour la 5G.
 
 

Partagez l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email