Li-Fi : future révolution ou désastre annoncé ?

Le Li-Fi : une idée de génie. Mais surtout une idée.

Imaginez : partout où rentre la lumière, vous pourriez avoir internet. Fini de chercher le WiFi de l’aéroport ! Finis les mots de passe de connexion internet ! Et le meilleur : votre voisin ne pourra plus jamais vous voulez votre WiFi ! C’est le but du Li-Fi.
Ainsi, en tant que concept, l’idée marche. Néanmoins, nous n’avons jamais réellement vu le Li-Fi en action. Enfin jusqu’à récemment.
En effet il y a quelques jours, des professionnels du Li-Fi se sont réunis à Paris. Mais tous ont été d’accord pour dire qu’il y a encore trop de freins pour déployer cette technologie.
À commencer par cette grande question : comment l’intégrer à du matériel ? En effet, nos appareils actuels (ordinateurs, tablettes, portables) n’ont pas de capteurs Li-Fi. Donc il faudrait se débrouiller avec des périphériques USB, ce qui n’est pas pratique, voire impossible avec nos smartphones.

Qui investira ?

Aujourd’hui, les acteurs du marché du Li-Fi sont encore de véritables pionniers. Néanmoins, pour le déployer pleinement, il faudrait qu’un grand nom s’y intéresse. Ainsi, des entreprises comme Broadcom ou Qualcomm avaient à l’époque fait beaucoup pour le WiFi en investissant des fonds importants. Et avec cet investissement, ce sont les prix qui baissent grâce à un effet de volume ! Néanmoins, pour l’instant, personne à l’horizon …Donc la situation actuelle fait que la majorité des usages du Li-Fi sont pour l’instant ultra-spécialisés.

Différentes utilisations

Ainsi, à Palaiseau, des lampadaires Li-Fi ont été installé dans un quartier, avec l’aide d’EDF et d’Oledcomm. On parle ici de Li-Fi partiel, car bidirectionnel (« Li-Fi Tag »). Ainsi, les piétons pourront recevoir des data contextualisées, mais pas en envoyer. C’est une sorte de panneau municipal d’information « géocontextualisé » ! De plus, cela permettra à la municipalité et services dédiés une connexion simplifiée aux caméras de surveillance.
De plus, le Li-Fi unidirectionnel est également utilisé à Paris, à la station de métro La Défense. En effet, il est utilisé par exemple pour guider les personnes malvoyantes ou des touristes. Ainsi, ces derniers peuvent, en se géolocalisant dans le métro, avoir accès à des informations. Et oui, avec le Li-Fi version unidirectionnel, il n’est pas nécessaire d’avoir un périphérique spécifique puisque seul celui du module caméra suffit !
En outre, Oledcomm compte bien utiliser le Li-Fi pour d’autres utilisations. Par exemple dans les hôpitaux, où le WiFi n’est pas forcément le bienvenu.
Un autre acteur américain, Firefly LiFi, a créé un système Li-Fi bidirectionnel, grâce à des émetteurs et des récepteurs format disque dur externe. Et avec plus d’ 1Gobits / s de débit, c’est une des solutions les plus rapides. Ainsi, c’est particulièrement utile pour équiper des salles de réunion sensibles (armée, nucléaire etc.).
En effet, l’intérêt ici du Li-Fi c’est que ses ondes restent dans la même pièce. Donc personne ne peut intercepter le flux, contrairement aux ondes WiFi.
Li-Fi LiFi WiFi Technology lifi

Des usages principalement professionnels

Comme nous l’avons vu au-dessus, le Li-Fi a de nombreux avantages pour divers milieux professionnels. Notamment au niveau de la sécurité et de la performance, particulièrement utile dans des structures industrielles. En effet, le Li-Fi a donc un rayonnement restreint et confiné, mais aussi une latence faible et ne craint pas d’être déployé dans un milieu rempli de métaux.
Néanmoins, tous ces avantages n’en sont pas forcément pour les particuliers ! Et d’autant plus que pour le grand public, diffuser la connexion internet seulement via un cône de lumière n’est pas très avantageux. Ainsi, le WiFi reste la solution la plus pratique.
Reste qu’avec le Li-Fi , pas de risque d’électrosensibilité ou d’ondes électromagnétiques. Par exemple, il n’est pas possible d’installer le WiFi dans des crèches ou des écoles.Et c’est bien là le principal avantage de cette technologie ! Mais est-ce que ça fera la différence pour le grand public ?

En parlant de WiFi, pensez à protéger le votre !

Partagez l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email