Obsolescence programmée : Apple et Samsung condamnés

L’obsolescence programmée des smartphones

Le couperet est tombé cette semaine : l’Italie a infligé à Apple et Samsung de fortes amendes. La raison : l’obsolescence programmée de leurs smartphones.
Les autorités italiennes ont en effet condamnés Apple et Samsung à verser respectivement 10 millions d’euros et 5 millions d’euros. Cette décision arrive après une longue enquête concernant les nombreuses plaintes des consommateurs italiens. En effet, comme le rapporte The Guardian, cette investigation lancée plus tôt cette année a permis de découvrir quelques mauvaises surprises. En cause : les mises à jour des deux constructeurs mobile ont de vilains effets sur les performances des modèles de téléphones plus anciens. Ce qui pousse fortement leurs utilisateurs à les changer pour de plus récents.
Apple et Samsung sont accusés d’avoir recommandé à leurs consommateurs d’installer les nouveaux systèmes d’exploitation. Mais ceux-là « ont causé de sérieux dysfonctionnements et ont significativement réduit leurs performances, accélérant ainsi le remplacement des téléphones ». Et aucune option de remise en l’état n’était disponible. C’est clairement une preuve d’obsolescence programmée de la part des deux constructeurs…

Détails

Pour le cas de Samsung, c’est le Galaxy Note 4 qui pose problème. En effet, celui-ci a connu de forts ralentissements après avoir subit la mise à jour destinée au Galaxy Note 7, selon un rapport de consommateurs italiens.
Et pour Apple, c’est l’installation de la mise à jour iOS10 sur l’iPhone 6 qui pose problème. En effet, celle-ci a été créée pour l’iPhone 7. Les possesseurs de modèles d’iPhone antérieurs au 7 ont ainsi connu de forts ralentissements.
Dans une déclaration public, Samsung a exprimé sa déception face à la décision. Le constructeur pense d’ailleurs à faire appel. De plus, Samsung ajoute n’avoir « jamais sorti de mise à jour pouvait réduire la performance du Galaxy Note 4. En revanche, Samsung a toujours publié des mises à jour permettant à (ses) consommateurs de bénéficier de la meilleure expérience possible ».
Apple n’a pour l’instant pas commenté.

Partagez l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email