Comment parler sécurité à votre famille ce Noël ?

Quand fêtes de fin d’années riment avec sécurité

Ah, Noël : ses décorations, son ambiance magique, et surtout l’occasion de se rassembler. Et si vos proches vous considèrent comme le « tech » de la famille, préparez-vous pour un festival de questions autour de la sécurité.
En effet, les cyberattaques de grande envergures se sont multipliées cette année, en faisant grand bruit. Donc vous pouvez être sûr qu’un de vos proches va emmener le sujet de la sécurité avec la bûche…
Néanmoins, ne voyez pas ça comme une corvée ! A la place, profitez des fêtes de fin d’année comme une opportunité de dispenser les meilleurs conseils de sécurité à votre famille. Et d’un seul coup ! Ainsi, voyez cela comme un investissement. Apprenez-leur à éviter les emails de type phishing maintenant, et vous éviterez de devoir écouter les traquas liés au vol de coordonnées bancaires dans 6 mois…
Surtout, soyez sûr d’expliquer les enjeux de la sécurité avec des termes clairs. En effet, vos parents peuvent avoir du mal à comprendre qu’un programme antivirus puisse lui-même être un virus. Et oui, être considéré comme l’expert tech de la famille peut vraiment être frustrant parfois…
Donc voici quelques conseils pour parler sécurité informatique avec vos proches. Et meilleurs voeux pour une fin d’année en toute sécurité !
Sécurité informatique cybersécurité Noël Fêtes Security

Le Jargon de la sécurité

Tout d’abord, ne vous embarquez pas dans une conversation en blablatant directement sur les ransomware et les types de cryptage. En effet, il existe un large jargon de la sécurité informatique, mais vous devez vulgariser ces termes. Par conséquent, n’importe quelle personne pourra comprendre comment assurer sa cybersécurité.


Phishing :

Et bien c’est quand quelqu’un fait semblant d’être quelqu’un d’autre pour tenter de voler une information. Donc ça peut être des coordonnées bancaires, un mot de passe ou toute autre information qui peut être utilisée dans une attaque. Les attaques Phishing surviennent le plus souvent sous la forme d’un email. Mais ça peut aussi être un lien qui vous redirige vers un site web conçu pour vous arnaquer. Ainsi, ces attaques sont responsables de plus de 90% des failles de sécurité. Et c’est la manière la plus courante de propagation des virus.
Donc la manière la plus simple d’éviter de se faire Phisher c’est simplement de ne cliquer sur aucun lien dans les emails. Donc si vous recevez un mail de Netflix vous informant que votre compte va être détruit, pas de panique. Et allez plutôt vérifier directement sur le site de Netflix, surtout pas depuis le lien de l’email.
Voici comment repérer un email frauduleux :

  • Une mauvaise grammaire
  • Un destinataire bizarre, provenant par exemple de facebookk.com et non pas de Facebook.com
  • Des liens bizarres qui, quand vous les survolez avec votre souris, ne vous dirigent pas vers un site officiel

Pour en savoir plus, cliquez ici !


Gestionnaires de mots de passe :

Même si c’est très énervant de devoir retenir un mot de passe différent pour chaque site web, c’est aussi un prérequis de sécurité. Heureusement, il existe des services pour garder en sécurité vos mots de passe, centralisés en un seul endroit.
Ainsi, avec des gestionnaires de mots de passe, vous aurez juste à vous rappeler un seul mot de passe : le sien ! Enregistrez-vous et le gestionnaire pourra même vous générer des mots de passe complexes. De plus, il se synchronise avec tous vos moteurs de recherches et appareils, vous apportant sécurité et praticité. Donc voyez le gestionnaire de mot de passe comme une clé digitale dont seul vous avez l’accès.
Pour en savoir plus, cliquez ici !


HTTPS & SSL

A chaque fois que vous allez sur un site web, vérifiez si vous voyez une icône de verrou vert à coté de l’URL. En effet, ce symbole montre que vous êtes sur une page protégée par le HTTPS. Cela signifie Hypertext Transfer Protocole Secure.
Ainsi, ce verrou vert vous indique que le site web a le Secure Sockets Layer (SSL) d’activé. Par conséquent, qu’il existe un certificat qui vous prouve que ce site est sécurisé. Donc que vos données personnelles sont en sécurité et ne peuvent être volées ou espionnées. Soit un sceau d’approbation digital qui vous confirme que vos secrets sont en sécurité, et sous bonne garde.
Heureusement, plus de la moitié des sites web aujourd’hui utilisent le HTTPS. Donc si vous êtes sur un site web qui n’est pas sécurisé, vous devriez voir des signes d’alerte. Néanmoins, des fois vous êtes obligé d’aller sur des sites non sécurisés. Ainsi, soyez vigilant lorsque vous devez renseigner des données sensibles sur un WiFi public ou sur des pages non-HTTPS.


Ransomware

Ce type de virus verrouille vos dossiers importants et parfois votre ordinateur tout entier, sauf si vous payez une rançon.
Et c’est devenu un hack populaire, car très très lucratif. De plus, il se répand facilement grâce aux réseaux informatiques ou téléchargés en pièce-jointe d’un email.
Ainsi, vous devriez régulièrement sauvegarder vos dossiers, au cas où vous seriez attaqué par un ransomware. Et dans tous les cas : ne payez pas !
Pour en savoir plus, cliquez ici !


Patcher

Des entreprises comme Microsoft ou Apple ne vous envoient pas des mises à jour fréquentes que pour vous ennuyer. En effet la plupart du temps elles son accompagnées de patchs destinés à régler des problèmes / failles de sécurité.
Néanmoins, beaucoup de gens ne mettent pas à jour régulièrement leurs appareils. Et cela donne aux hackers une invitation ouverte pour les attaquer. En effet, deux des plus grosses cyber attaques de 2017 auraient pû être évitées grâce aux patchs de sécurité, Equifax et WannaCry.
Alors oui, c’est ennuyeux; mais prenez sur vous et mettez à jour vos appareils.


L’authentification à double facteur

C’est une couche supplémentaire de votre sécurité en plus de votre mot de passe. Ainsi, c’est un peu comme deux clés qui sont nécessaires pour déverrouiller votre porte. Donc si une se fait voler, vous êtes toujours relativement en sécurité.
Et c’est partout autour de vous : utiliser votre carte de crédit et entrer un code PIN, ou faire un chèque et montrer sa carte d’identité. De plus, ces facteurs sont souvent une combinaison de quelque chose que vous savez (PIN, mot de passe, réponse à une question) avec quelque chose que vous avez (empreinte du pouce, téléphone etc.).
La version la plus courante de l’authentification à double facteur est un code envoyé par sms quand vous avez entré votre mot de passe. Ainsi, cette couche de sécurité en plus aide à empêcher les hackers d’accéder à vos comptes avec un mot de passe seulement. Et vous pouvez l’activer sur de nombreux sites : Google, Facebook, Twitter, Amazon, Instagram etc.
Pour en savoir plus, cliquez ici !


Sécurité Cybersécurité Security Cybersecurity Expert-Com

Comme verrouiller sa porte d’entrée

Néanmoins, les conseils de sécurité entrent souvent par une oreille et en ressortent par une autre ! La plupart des gens préfèrent le confort à la sécurité. Et pensent que ces attaquent ne leur arriveraient jamais.
Donc expliquez à votre famille qu’ils ne sont pas aussi à l’abris qu’ils le pensent. Et la racine commune de la plupart des attaques ce sont les gens qui ne sont pas assez vigilantes. Même s’ils connaissent quelqu’un qui s’est fait piéger par un email frauduleux, ils ne sont pas inquiets pour eux-mêmes.
De plus, la plupart des gens ne prennent pas au sérieux la cybersécurité parce qu’ils pensent qu’ils ne seront jamais visés. Mais ils devraient porter le même regard sur leurs appareils qu’ils ont sur leur maison. En effet, on ne vit pas dans la peur constante de se faire cambrioler, mais on verrouille quand même nos portes ! Et on ferme nos volets, nos fenêtres etc. : on s’assurer qu’il y ait une sécurité minimum.
Et statistiquement, vous avez plus de chances de vous faire cambrioler en ligne qu’en personne. Donc n’importe quel type de sécurité sera toujours mieux que pas de sécurité du tout.
Encore conclusion, bonne chance et avec un peu de chance, vous n’aurez pas à leur expliquer l’année prochaine !

Partagez l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email