Gestion télécom – Sécurité informatique – Téléphonie IP

Suivez-nous

Windows 10 : les recommandations de sécurité de Microsoft

Nouvelles fonctionnalités de Microsoft : et votre matériel ?

Même si Microsoft ajoute tout un tas de nouvelles fonctionnalités de sécurité à son tout nouvel OS, encore faut-il que votre matériel suive ! En effet, si vos appareils n’arrivent pas à tenir la distance, cela ne va pas vous servir à grand chose…
Ainsi, Microsoft vient de sortir toutes ses recommandations afin que vous puissiez profiter de ces nouvelles configurations au mieux. Et ces conseils nous viennent sous la forme d’une liste, où Microsoft nous offre ses recommandations matériel. Donc si jamais votre appareil ne correspond pas à ces prérequis, certaines fonctionnalités pourront ne pas être activées. Par conséquent, vous pourrez être plus vulnérable face à d’hypothétiques cyberattaques … Et oui, les hackers profiteront sûrement de leur absence !

Votre processeur

Premièrement, cette liste traite du processeur de votre appareil. En effet, Microsoft vous conseille l’AMD et l’Intel 7e génération. En fait, les termes sont « la dernière puce de silicium », donc celles de 7e génération des fondeurs. Par conséquent, le mécanisme Mode Based Exécution Control (MBEC) pourra s’implanter dans votre ordinateur. Et c’est très important, puisque c’est lui qui permet l’exécution des fonctionnalités de sécurité en lien avec la virtualisation.

64 bits

De plus, le mieux serait que votre appareil fonctionne en 64 bits. Parce que c’est la condition pour profiter des configurations de sécurité liées à la virtualisation. En effet ces dernières s’exécutent grâce à l’hyperviseur de Windows, lui-même ne fonctionnant qu’avec des systèmes en en 64 bits. En outre, Microsoft vous recommande aussi le support de Input Output Memory Management Unit. Cette plateforme gérant les entrées et les sorties est implantée dans Intel VT-d, AMD Vi ou encore ARM64 SMMU.

TPM

Aussi, il nous est recommandé d’utiliser un Trusted Platform Module (TPM). En effet, ces puces sont en charge de générer et stocker des clefs cryptograhiques sur la machine. Et Microsoft nous indique qu’il faut aussi les outils nécessaires pour assurer la sécurité du démarrage de Windows. Ainsi, des modules spécialisés comme Intel Verified Boot, Intel Boot Guard ou ou encore AMD Hardware Verified Boot.

Firmware

En effet, Microsoft nous indique 6 conseils spécifiques au firmware des ordinateurs. Ainsi, il est recommandé d’utiliser le boot UEFI, version 2.4 ou même supérieure. Et précisément, le firmware de votre système doit être compatible avec la configuration Secure Boot. En effet, cela vous permet de bien vérifier que l’ordinateur n’essaie pas de charger un système inconnu ou même modifié.

Mémoire

Enfin il est recommandé d’avoir une mémoire RAM de plus de 8 Go. Mais de toute manière, on vous déconseille d’essayer de faire marcher un ordinateur programmé avec Windows 10 avec moins de 8 Go.

Partagez l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email